portrait filaire de Quentin Chevalier
1985
Naissance à Nancy
2005
CAP ébénisterie

Chartreuse de Bosserville / 
Ensemble scolaire Saint-Michel
issu de la Maison des Apprentis de Nancy

2007
Brevet des Métiers d'Art
"J'ai appris la marqueterie au millimètre, parfait mes connaissances en histoire de l'art, étendu mon imaginaire et mon univers créatif jusqu'à ce qu'ils deviennent élastiques"
2009
Diplôme des Métiers d'Art / École Boulle à Paris

2 ans d'exploration de toutes les facettes du Métier d'art : menuiserie en sièges, marqueterie, ébénisterie, tapisserie, décors et traitements de surface, ciselure, gravure ornementale, sculpture sur bois, tournage, monture en bronze, gravure en modelé et bijouterie, cintrage, moulage, placage, marqueterie, bois massif, laque, vernis, sérigraphie...

"Là-bas, pas de place pour l'ordinaire. Les accès sont chers mais c'est cette promiscuité avec une pépinière de talents qui booste notre créativité en mode climax".
2009 / 2011
Designer - Société Envies de fers

Réalisation des premières pièces en métal :
mobilier, éléments de décoration, escaliers…

2012 / 2013
Designer - L'Édito

Première expérience de co-édition.

L’Édito était le premier site français de coédition communautaire de mobilier design grâce auquel internautes et designers collaboraient (Source : Blog Marie Claire Maison / verÔ)

2012 / 2014
Designer et concepteur - Société Couleur&Volume

Réalisation de pièces en polystyrène pour des meubles et des éléments en volume pour de la théâtralisation de lieux de vente

Depuis
2014

Quentin crée Quentin Chevalier Création et donne un label à ses ambitions avec une première collection : Prisme/ Archi-textures.

/

LE DESIGN EN HERITAGE
La Lorraine, berceau de la métallurgie et des grandes épopées industrielles, de Nordon à la fonderie de Pont-à-Mousson, de la Grande Chaudronnerie à Jean Prouvé .... S'il fallait géolocaliser un point d'ancrage, un lieu tremplin aux ambitions créatives de Quentin Chevalier ce serait ici, à Nancy. A mi-chemin entre le Musée des Beaux-arts, la Villa Louis Majorelle -maître de l'Ecole de Nancy, ébéniste et ferronnier d'art-, et de l'ancienne graineterie de la rue Saint Jean, avec sa structure métallique défiant le paysage urbain. "Et puis il y a aussi l'influence de ma grand-mère, ce salon où triomphaient la table Eero Saarinen et les chaises Tulipe, des références faiseuses d’étincelles pour mon imaginaire d'enfant" commence Quentin.
BOULLE
"Là-bas, pas de place pour l'ordinaire. Les accès sont chers mais c'est cette promiscuité avec une pépinière de talents qui booste notre créativité en mode climax". Au cours de son cursus, Quentin Chevalier travaille sur le thème de la faille et de la fracture, fait flirter papiers et cartons, crée des strates et apprend à intellectualiser le processus créatif, le concept derrière la forme. Pour son projet de fin d'année il crée un meuble trompe l'oeil dont les différentes promotions se souviennent. Challengé sur le thème de la légèreté il livre un meuble de dégustation de vin en lattés de bois et serti de plaquage, où l'essence n'est pas sans rappeler l'arôme. Les lignes sont nettes et pures, le design est architectural, les matières contraires se répondent, le design est intellectualisé. Davantage qu'avec un diplôme, Quentin quitte l'Ecole Boulle avec une signature de style et un ADN créatif fédérant tous horizons.
CAJOLER LES RACINES, GRAVER L'ECORCE
De retour à Nancy, Quentin intègre la société Envie de fer, en relation étroite avec une importante chaudronnerie. "Ici j'ai perfectionné mon style, appris les réalités du commerce de design, les impératifs budgétaires, la réalité de la relation client. Mais je me suis aussi familiarisé avec de nouveaux matériaux et de nouvelles machines. J'ai appris à sonder toute la complexité des volumes et des matières, à créer au sein de mon univers sage une ingénieuse anarchie". Quentin emprunte de nouveaux chemins de traverse, innove, planche sur la disruption, l'anachronisme, le détail différentiel, la binarité, la bipolarité et enfin la beauté de la dissonance. "On me commandait des miroirs? Je travaillais sur des modèles en positif mais aussi en négatif, en formes pleines ou évidées, de façon primaire mais aussi à contre-emploi. Une nouvelle aire de je.
UNE PASSION EN REALITE AUGMENTEE
Quand la société ferme, son style est déjà une signature. Ses lignes sont douces mais sûres, avec quelque chose de scandinave ascendant années 30 en filigrane et une référence humble au pygmalion, Jean Prouvé. Il y a de la simplexité dans ses volumes, un twist de matériaux proche de l'hommage collatéral, et une déclaration d'amour pérenne pour le bois et l'acier bruts, très bruts. "J'aime les matériaux sans ambages, les essences de bois pures, la spontanéité et la puissance naturelles. Ornementer c'est souvent tromper".
RECONCILIER LES CONTRAIRES
Et c'est cette essentialité qui séduit. En 2015, Quentin crée Quentin Chevalier Création et donne un label à ses ambitions. Sa première collection, Prisme/ Archi-textures réunit ses fondamentaux et célèbre la transparence et la lumière. La lampe est une sculpture au socle de bois brut, prétexte à propulser un rail de métal hurlant. "La table de salle à manger se caractérise tant par sa force que par sa légèreté, portée par une structure aux lignes connexes et aux tranches affûtées et encrées, surplombé d'un plateau d'acier, explique t-il".
L'ENGOUEMENT
Il collabore avec Pierre Counot Blandin. A Liffol-le Grand, dans les ateliers jonchés d'étoffes rares, il se trame toujours quelque chose, ses projets évoluent. Il intègre la couveuse d'entreprise Pacelor qui accompagne plus d'une centaine d'entrepreneurs en Lorraine. En 2018 il signe le design à 360° du restaurant les Puces à Nancy, en collaboration avec l'architecte de Metz Olivier de Alessandro. Quentin réinterprète l'esprit de la brocante, le baroque, confère au mobilier en bois une toute nouvelle modernité.
Précédent
Suivant

ICI TOUT COMMENCE !

Collection ArchiTexture

/

Comme transparence et lumière sculpturale

Collection RéLovution

/

Comme une réflexion en mouvement perpétuel

Un projet sur-mesure ? Contactez-moi !

/

Fresh Garden Design // Code-CodeC